Copa America 2016: Haïti veut briller à la fête du foot des Amériques

By TipitiBiz

Grenadiers (Nov2015)L’équipe d’Haïti affrontera celles du Pérou, du Brésil et de l’Equateur durant la Copa America 2016 (3-26 juin aux Etats-Unis). Cette édition du centenaire, prestigieuse et exceptionnelle, devrait donner un coup de projecteur sur le football haïtien.

La Copa America, la plus vieille compétition internationale de football existant toujours, fêtera son centenaire, du 3 au 26 juin 2016 aux Etats-Unis. Pour l’occasion, ce sont seize nations venues de tout le continent qui prendront part à cette édition exceptionnelle, organisée un an après celle remportée par le Chili.

L’équipe d’Haïti affrontera ainsi le Pérou (4 juin à Seattle), le Brésil (8 juin à Orlando) et l’Equateur (le 12 juin dans le New Jersey) durant ce tournoi normalement réservé aux pays d’Amérique du Sud, ceux de la Conmebol.

« Créer de la bonne humeur, de l’échange »

« On est content de ce tirage prestigieux, avec le Brésil et deux autres équipes fortes, souligne le sélectionneur de l’équipe haïtienne, Patrice Neveu. On est censé être l’équipe la moins solide de notre groupe (B). Mais on va tout faire pour répondre présent durant cette grande compétition ».

Le Français savoure à l’avance ce rendez-vous hors-norme, face notamment aux Brésiliens, quintuples champions du monde de football : « Les Haïtiens vont en prendre conscience suite à ce tirage au sort, je pense. J’espère qu’ils vont en jouir véritablement, que ça va créer de la bonne humeur, de l’échange et de l’émotion. »

« Faire connaître et reconnaître la qualité » du foot haïtien

Haïti pointe à une honorable soixante-cinquième place, au classement mensuel des nations établi par la Fédération internationale de football (Fifa). Ses meilleurs joueurs évoluent en Europe, en Belgique ou en France, comme le gardien de but Johnny Placide (Reims) ou l’attaquant Jeff Louis (Caen).

Mais le football haïtien peine à briller la scène internationale, depuis sa période faste durant les années 1970 (1). « Ça va justement être l’occasion de faire connaître et reconnaître sa qualité et ses valeurs », assure Patrice Neveu, qui a dirigé la Guinée, la RDC et la Mauritanie notamment. « Ça va être une compétition ô combien excitante et magique pour nous », conclut-il.

La suite ICI