Kolektif 2 Dimansyon invité au festival Visa pour l’image

Le Kolektif 2 Dimansyon (K2D) participera du 2 au 7 septembre prochain au festival Visa pour l’image. Organisé chaque année dans la ville de Perpignan en France, Visa pour l’image est considéré comme le plus grand festival de photojournalisme dans le monde. K2D présentera parmi la vingtaine d’oeuvres qui sera exposées au cours de ses 2 semaines, les clichés qu’ont pu réaliser sept (7) photographes haïtiens au cours du passage de l’ouragan Matthew en Haïti. Une occasion pour le collectif de vanter les captures de la lentille haïtienne aux meilleurs photographes du monde.

 

Les milliers de festivaliers qui se déplacent annuellement à « Visa pour l’image » pourront apprécier entre le 2 et le 7 septembre prochain les travaux réalisés par les photographes du Kolektif 2 Dimansyon. C’est Edine Célestin, l’un des membres fondateurs, qui représentera l’association au cours de ses 2 semaines d’activités qui seront organisées dans la ville de Perpignan, en France. Au cours de cette 29e édition, plusieurs conférences-débats, des rencontres et des soirées de projection seront réalisées sur les événements qui ont marqué l’actualité de l’année dernière.

« Ce sera l’occasion pour K2D de présenter les oeuvres que sept (7) de ses photographes ont pu réaliser au cours du passage de l’ouragan Matthew », explique Edine Célestin. Ces clichés seront insérés parmi les 25 expositions des différents photojournalistes retenus à travers le monde dans le cadre de ce festival. « Nous présenterons dans l’ensemble 34 photos présélectionnées par les membres de l’association », précise la photographe qui révèle que certaines de ses captures y seront également figurées.

Les oeuvres de nos photojournalistes seront projetées plus précisément dans la date du 5 septembre, toujours selon Edine Celestin. Gaël Turine, l’une des photographes avec lesquelles les membres du K2D ont collaboré pendant plusieurs ateliers, a eu l’idée de proposer aux organisateurs de Visa pour l’image le travail de ces photographes.

« En plus de pouvoir faire la promotion de nos réalisations, ce sera également une opportunité de rencontrer d’autres photographes du monde entier, d’apprécier leur travail et surtout de présenter le regard haïtien dans la photographie », raconte Edine Célestin.

La suite ICI