«Resan» de T-Vice: Récent mais rien de nouveau

Voilà quelques jours que le dernier CD du groupe musical T-Vice est disponible au grand public. Après plus de 2 ans, Les frères Martino et leur bande mettent à jour leur discographie avec l’album titré «Resan». Personnellement, cela fait quatre jours que je passe en boucle les pistes du CD.

Le produit bénéficie de la participation d’invités de marque dont Robert Martino, Alan Cavé, Nickenson PruDhomme, Shedley Abraham. C’est un ensemble de 11 pistes, dont leur dernière composition carnavalesque, qui ne se démarque en rien du profil du groupe.

Les textes

Comme à l’accoutumé, ils sont partagés entre chanter les mérites du groupe (Kale kòw, Resan), des histoires d’un soir (Ou pa gen zen sa a nan menw, M’ap tuip, Fè jem plezi) et surtout des histoires d’amours qui ne surprennent plus (Se paw Mwen ye, Ma chérie je t’aime, M’anvi Gate w, All about you). Donc rien de moins et rien de plus que du T-Vice. (Et même de la plupart des groupes)

La musique

2 grandes lignes :

  1. Le compas-Kermesse, assez rapide, avec plus de slogans que de vraies paroles. Et beaucoup de petits sons qui titillent les tympans.  C’est ce que j’appelle le compas-Nintendo, initié avec les Top-Vice et Zen, mais dont le T-Vice est actuellement le maître incontestable.
  2. Ce que tout le monde semble être d’accord pour appeler Compas-love. Ca vire parfois même au zouk et est privilégié pour les histoires d’amour. Pour moi, c’est du Compas Chewing-gum. Assez sucré au début, avec quelques refrains mélodiques, mais qui finit par perdre toute saveur au bout d’ une minute.

Dans les deux cas, il est à souligner les interventions de maître de Reynaldo Martino au Clavier. Mais je me demande si les musiciens ne se sont pas facilité la tâche en reprenant carrément les mêmes musiques de « Vin Investi ».

La 4e piste est ma préférée. Elle se démarque du reste. Mais là encore, on a droit à du T-Vice, puisque ce morceau est le frère siamois (dans les textes, dans la musique et dans le titre; mais avec un moins bon arrangement et un moins bon chanteur) de Lakay de Tabou Combo (Sans limite, 2000)

En résumé

Le dernier produit de T-Vice reste dans la philosophie du groupe. C’est même une version revue et corrigée de l’avant dernier «Vin Investi». Les mordus de ce groupe et du Compas-Nintendo devraient s’y retrouver; et même s’enorgueillir de la maîtrise de Reynaldo et de quelques refrains qui restent facilement sur les lèvres.

Ceux qui détestent le groupe n’en voudront pas. Surtout s’ils s’étaient déjà  procuré «Vin Investi».

Mais tous ceux qui sont honnêtes reconnaîtront que si l’album est récent, les musiques qu’on y trouve n’ont rien de nouvelles.

Tilou Jean Paul,
https://tipiti.biz
Twitter (@TilouJeanPaul@Tipitibiz)

Auteur de l’article : Tilou