Fondasyon Félicité : Pleins feux sur la célébration de la vie de Dessalines

IMG_3154

La Fondation Marie Claire Heureuse Félicité Bonheur Dessalines (Fondasyon Félicité) a lancé officiellement les activités de célébration du 257e anniversaire de naissance de l’Empereur Jean Jacques Dessalines ce mardi 15 septembre 2015 dans les jardins du Bureau National d’Ethnologie au Champ de mars. A cette occasion, la professeure Bayyinnah Bello, membre fondatrice de la Fondasyon Félicité, accompagnée de la professeure Ani Marimba du Hunter Collège de New York, ont donné une conférence pour présenter l’ouvrage « Limyè #1 : Jean Jacques Dessalines, 21 pwen pou w konnen sou lavi l » ; un ouvrage de 48 pages qui présente 21 faits fondamentaux de la vie du père fondateur de la nation haïtienne.

IMG_3179Ce livre qui est vendu à 250 gourdes, soit un billet Dessalines comme se plait à dire madame Bello, est une invitation à cerner les différentes dimensions de la personnalité de ce grand homme qui a marqué l’histoire d’Haïti.

Cette série d’activités baptisée « PLEINS FEUX SUR LA VIE DU FONDATEUR DE LA NATION AYITIENNE» s’étendra sur une semaine, du 15 au 20 septembre et sera présentée dans plusieurs villes du pays. Elle sera clôturée le 20 septembre, date de l’anniversaire de Dessalines par une fête en l’honneur du père de la nation, au local de la dite Fondation sise au village Théodat, à Clercine.

La Fondasyon Félicité qui a vu le jour en novembre 2000 s’est donnée pour mission d’inviter et encourager une réflexion sérieuse et une analyse profonde de la réalité des Peuples dominés, par eux et pour eux; en faisant l’effort de se libérer chaque jour davantage du conditionnement imposé. Parce qu’elle croit que par l’étude sérieuse d’une histoire écrite selon une perception propre à nous et aux nôtres les Peuples dominés pourraient commencer à se frayer un chemin vers la Liberté réelle. La Fondasyon Félicité est persuadée qu’aucune solution politique, scientifique, économique, idéologique viable, c’est-à-dire capable de nous conduire là où nous le souhaitons, ne peut venir uniquement de l’étranger

Edine Célestin

 

Edine Écrit par :