Duckens Nazon au Barca…pourquoi pas?

Depuis quelques temps le Barca cherche un attaquant pour suppléer, au moins à court terme, Suarez qui se fait vieux. La difficulté du Barca à signer un attaquant reste en particulier dans la quête de profil similaire à l’attaquant uruguayen. Il me semble qu’à tout point de vue, Duckens Nazon répond parfaitement aux attentes du club blaugrana.  

Luis Suarez (à gauche) et Duckens Nazon (à droite)
Crédit: The 18 et Wikipedia

Voyons la fiche technique de Nazon

D. Nazon est un attaquant de 25 ans qui mesure 1m81 (Suarez 1m82). Il joue en pointe et se montre performant quelle que soit sa position sur la ligne d’attaque. Droitier, il se sert avec intelligence de son pied gauche pour dribbler, contrôler ou tirer. Il joue avec la même qualité dans une formation à un attaquant, à deux attaquants ou à trois attaquants. Il occupe souvent le poste d’avant de pointe, mais il peut aussi jouer sur l’aile; en particulier l’aile gauche qui lui permet de trouver le meilleur angle pour son pied droit.

Qu’est-ce que Nazon peut apporter au Barca?

D’abord, un attaquant qui exerce la pression sur la défense adverse en tout temps. Nazon sert de premier défenseur au sein de la sélection ayitienne, en gênant la ligne défensive adverse, notamment les défenseurs centraux et le gardien. Sa vélocité et sa résistance lui permettent d’effectuer ce travail sans relâche, presque durant 90 minutes (revoyez particulièrement son match contre le Canada). La beauté avec Nazon, c’est qu’il prend plaisir à mettre la pression sur son adversaire et s’y met à fond. Ce n’est donc pas juste une exigence tactique de l’entraineur.

Son jeu de position en fait aussi un excellent candidat. Lors des replis défensifs, Nazon remonte au milieu de terrain pour renforcer le travail et couvrir des espaces vides. Sitôt le ballon récupéré, il se met en position de relance, et se montre souvent une bonne option pour mettre l’adversaire en situation difficile. On l’a vu souvent passer la balle rapidement sur les côtés, et offrir en même temps la possibilité de combinaison, soit en retrait, soit en profondeur, dépendant de la position de l’adversaire. Quand la passe sur les côtés n’est pas la bonne option, Nazon a l’intelligence nécessaire pour rentrer seul et provoquer l’adversaire, sinon remettre en retrait sur son milieu et se repositionner.

Dans la remise et les combinaisons, on trouve encore de la qualité chez Nazon qui peut combiner en passes courtes, offrir la combinaison rapide en retrait ou en profondeur, ou encore faire des remises en passes longues sur les côtés ou en profondeur. Sa lecture de jeu et sa technicité mettent souvent ses coéquipiers en bonne position dans le carré de l’adversaire.

Dos au but, Nazon ne se laisse pas dominer par les défenseurs, il résiste bien au corps à corps pour finalement dribbler, et se mettre en face du but, ou passer la balle en retrait pour s’écarter et entrainer son adversaire à ouvrir le terrain pour son coéquipier.

Nazon remplit bien les conditions de réussite des fondamentaux techniques comme footballeur. Sa réception est excellente du pied ou de la poitrine, sa conduite de balle est généralement bonne, que ce soit avec changement de rythme ou changement de direction, tout en assurant une bonne protection du ballon. Ses dribbles sont bien exécutés pour prendre de l’avance ou pour crocheter à l’intérieur comme à l’extérieur. Ses tirs sont souvent bien exécutés à ras le sol ou en haut de filet, seul ou gêné par un adversaire. Et même dans ce dernier cas, on trouve de bonnes exécutions qui finissent au petit filet après un excellent tir croisé. Seul, il peut terrasser 3-4 adversaires par ses dribbles et ses feintes, et mettre le but en force ou en souplesse.

Nazon le catalyseur

Au sein de la sélection ayitienne, Nazon affiche bien le profil de Suarez quand il jouait à Liverpool. Chaque fois qu’il prend le ballon, on s’attend à voir arriver quelque chose. Il se transforme souvent en organisateur de jeu dans les 35 derniers mètres. Quelle que soit la position sur le terrain où il reçoit le ballon, il remet rapidement en branle les mécanismes offensifs de jeu de son équipe, se positionne pour combiner, recevoir la deuxième balle, tirer au but ou finalement pressurer l’adversaire si on perd le ballon.

1 but chaque 2 matchs

Nazon le buteur

C’est ici surtout que Nazon montre son point faible. Malgré tout son gabarit technique et tactique, Nazon n’est pas un grand buteur. Ses chiffres sont pas mal moyens, surtout en club avec 48 buts pour 143 matchs, ce qui donne un ratio de 1 but chaque 3 matchs. En revanche en sélection, le ratio est plus intéressant, puisqu’il est de 1 but chaque 2 matchs, soit 17 buts pour 37 matchs toute compétition confondue. Les chiffres ne sont peut-être pas totalement à jour, mais ils montrent déjà le vide à combler pour un attaquant de 25 ans.

Ce qu’on demande d’abord à un attaquant, c’est de marquer des buts, d’être constant dans cet exercice et surtout se montrer dans les grandes occasions et sortir le grand jeu quand l’équipe est en difficulté. Malgré toute la panoplie de jeu de notre attaquant national, il faut comprendre que sa route vers le Barca serait loin d’être une option viable, même s’il avait le meilleur agent du monde. Pourtant Nazon a tout ce dont le Barca aurait besoin pour combler le poste de Suarez, mais les buts ne peuvent pas faire autant défaut surtout pour une équipe qui veut gagner toutes les compétitions.

À 25 ans tout n’est pas fini pour Nazon, loin de là. Les résultats obtenus par la sélection nationale dans la Gold Cup l’ont probablement mis un peu plus en vue, mais il aurait été pisté si seulement il avait marqué chaque match de la sélection de son empreinte. Pour un attaquant, cela se traduit par des buts et surtout des buts au pluriel, quand l’adversaire ne fait pas totalement le poids.

En général, un joueur atteint son summum entre 26-30 ans. Alors Nazon a devant lui encore 1-2 ans pour se faire remarquer et se faire courtiser par les grands clubs européens ou simplement des clubs de première division; même s’ils jouent ordinairement dans le ventre mou du tableau de classification. Probablement à ce moment, il serait visé par le Barca si ses performances restent convaincantes et constantes.

En attendant, profitons de ce souffle positif qu’il nous apporte en sélection nationale.

Auteur de l’article : Frandy Dorvil