La révolution Ti Manno: les deux faces de la médaille.

By Tilou

Ti Manno dont c’est l’anniversaire de la mort aujourd’hui, semble être le chanteur le plus respecté de la musique ayitienne. Pourtant, si son empreinte sur notre musique est indéniable, il n’est pas certain que nous n’en ayons tiré que des bénéfices.

Un simple survol de quelques articles à propos de Ti Manno sur le Web donne une idée de l’amour et de l’admiration qui lui sont portés. Pour certains, ce fut un génie qui aurait été, entre autres, guitariste, claviériste et percussionniste. Pour d’autres il fut un prophète, voire un visionnaire en avance sur tous les autres musiciens de sa génération.  Un fait est certain : si Ti Manno a bien initié une révolution, c’est comme chanteur.

Ti Manno : Une nouvelle façon d’être chanteur

Avec Ti Manno au sein du DP. Express, le chanteur principal (lead vocal) d’un groupe compas ne peut plus se contenter d’exécuter son chant. Il lui faut « remplir » le devant de la scène et faire bouger le public. Lorsqu’ il joue, Emmanuel Jean-Baptiste, prénommé Antoine Rossiny sur quelques albums pour avoir utilisé le passeport d’un frère pendant quelques temps, donne tout un spectacle: Il bouge, danse, se déplace d’un point à l’autre de l’estrade, enlève sa chemise, fait participer la foule…Il met carrément feu à la place.

Et bien vite cette façon de faire se généralise. Robert Martino avoue avoir recruté Gracia Jean-Philippe au sein du Scorpio Universel, parce qu’il fallait un chanteur avec des qualités d’harangueur de foule, dans le style typique de ti Manno. Et la mode était lancée…

Depuis, cette facette semble être la première qualité recherchée chez un chanteur pour un groupe compas. Et la plupart de nos chanteurs contemporains répètent, des fois sans le savoir, des gestes qu’on ne doit qu’à Ti Manno.

 Comment Ti Manno a-t-il réussi son pari?

Disons-le tout de go: grâce à la musique David!

Avant ça, Ti Manno n’était pas bien vu par les fans du DP. Un peu nostalgique de Hervé Bleus, les fans du Vert et Blanc ne semblent pas accepter qu’un autre puisse prendre la place de leur « Boulou ».

Almando Keslin, batteur du groupe à l’époque, raconte qu’au moment où l’ouragan David frappait les Antilles en 1979, le DP. Express y était en tournée. C’est après les épreuves d’inondations qu’ils vécurent dans un hôtel, qu’ils composèrent le morceau. Almando, lui-même, s’attela à ralentir le rythme du compas pour que le chant de Ti Manno s’y adapte mieux. Rappelons que Le DP. express, avant ça jouait sur un rythme très accéléré.

Ce fut lors d’un bal du DP. à Port-au-Prince, alors que Ti Manno commence à chanter ” David” que le public se met en larmes. A ce moment ce fut clair: Le groupe avait trouvé son nouveau « Lead Vocal ». Il y restera jusqu’ en 1981, marquant donc ses prestations de sa présence dynamique et de ses folles animations.

La renommée de chanteur engagé qu’on lui connait vient de ses œuvres avec le Gemini all Stars, groupe qu’il forma après avoir quitté le DP. Express. Ces textes parlent de sujets sociaux-économiques comme les mariages d’intérêts, les émigrants clandestins, les problèmes éducatifs,….Le seul texte chanté avec le DP Express qui peut faire partie de cet ensemble est ” Corrige”, sur l’album ” David”. Il dénonce les patrons qui réclament des faveurs intimes de leurs employées. Cette composition sera reprise sur l’album “Exploitation” du Gemini All Stars

Le Revers de la médaille

À mon humble avis, le succès de Ti Manno n’a pas eu que des effets bénéfiques à la musique ayitienne, surtout compas.

D’abord, le chant et la performance vocale en ont pâti. Le fait de rechercher systématiquement un animateur pour occuper le devant des estrades a raréfié les bons chanteurs. Même qu’avec une bonne maitrise de la voix, un chanteur peut se voir minimisé par un groupe si ses performances d’animateur sont jugées insuffisantes. Les déboires de Jude Jean avec la formation Kdans sont un exemple.

Ensuite, j’ai constaté qu’avec les succès de Ti Manno, la poésie avait disparu. Peut-être un peu trop occupé à centrer ses textes sur l’engagement social, Ti Manno semble n’avoir pas fait grands cas des arrangements de textes, des phrases élégantes dont le DP. Express, avec Hervé Bléus, avait  fait sa marque de fabrique. Comparez et Les albums du DP d’avant 1980 et les musiques de Ti Manno…et constatez.

Enfin, c’est aussi avec la tendance de chanter des textes engagés que le chant (parties chantées) prend autant d’importance dans les compositions compas. Certes les solos et performances d’instrumentistes ne disparaissent pas brusquement, mais l’instrumental se fait de plus en plus discret pour faire de la place aux refrains, nécessaires à mettre la foule dans le bain.

Ces remarques étant faites, je tiens à préciser que cela n’enlève rien au fait que Ti Manno reste un monument pour la musique Ayitienne. Il est bien qu’elles soient rappelées pour que des corrections, s’il doit y en avoir, soient portées. Mais Ti Manno reste et demeure ce grand musicien qui a fait chanter et danser tant de monde et à qui, avec beaucoup de respect, je rends hommage.

Tilou
http://www.tipiti.biz
Twitter (@TilouJeanPaul, @Tipitibiz)

 Category: Analyse Musique